Salé

Chili végétarien

Aujourd’hui je vous partage une nouvelle recette que j’adore : celle du chili végétarien ou chili sin carne ! C’est une recette délicieuse pleine de protéines et de vitamine C ! C’est vraiment un plat que je fais souvent pour mes meal prep et il m’arrive d’utiliser ce chili pour faire d’autres plats végétariens comme par exemple les patates douces farcies. Le chili sin carne est un repas végétarien très simple à faire et vraiment délicieux !

Les ingrédients pour le chili sin carne

  • 1 oignon
  • 2 ou 3 poivrons
  • un boîte de sauce tomate
  • 2 paquets de haché végétal
  • une boîte de haricots rouges ou haricots rouges façons chili (c’est bien meilleur)
  • épices façon chili
  • poivre
  • sel

1ère étape : Couper et cuire les légumes

Couper les poivrons en petits morceaux et les faire cuire dans un faitout à feu moyen pendant 10 minutes après avoir ajouté un peu d’huile dans le faitout.

Pendant ce temps, couper l’oignon en petits morceaux puis ajouter les morceaux aux poivrons et laisser cuire jusqu’à ce que l’oignon et les poivrons soient cuits.

2ème étape : Ajouter le haché végétal

Ajouter le contenu des deux paquets de haché végétal dans le faitout. Avec une spatule, séparer le haché végétal pour qu’il soit bien réparti et mélangé dans la préparation.

3ème : Ajouter la sauce tomate et l’assaisonnement et les haricots rouges

Verser la sauce tomate dans la préparation.

Ajouter du poivre, du sel, et 2 cuillères à café d’épices pour chili.

Puis ajouter les haricots rouges et laissez cuire à feu doux pendant encore 10 min.

4ème étape : Servez et régalez-vous !

Vous pouvez manger du chili dans un plat ou bien dans une galette de fajitas !

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.
organisation

Comment s’organiser pour être plus productif

Pour réussir ses études et son travail il n’y a pas de secret, tout est question d’organisation et de travail. À partir du moment où je l’ai compris, ma vie est devenue beaucoup plus simple et j’ai réussi beaucoup plus de choses, plus facilement. Les méthodes et outils dont je vais vous parler sont valables à la fois pour s’organiser dans les cours au collège, lycée et études supérieures, mais aussi dans le travail et dans sa vie personnelle. Ces méthodes d’organisation pour être plus productive m’ont permis de gagner du temps au quotidien et d’accomplir beaucoup plus de choses. J’espère qu’elles pourront vous aider !

Faire des listes

On a tous de nombreuses choses à faire, que ce soit pour l’école, les études, le travail ou notre vie perso. Ces choses-là trottent sans arrêt dans notre tête et nous perturbent de plus en plus. Le meilleur moyen de se décharger d’un poids et de s’organiser c’est déjà de poser toutes ces choses à faire par écrit. 

C’est plus facile de savoir exactement les tâches que l’on a à faire quand on les a écrites sur un papier, un cahier ou sur l’ordinateur, et cela permet aussi de ne rien oublier !

Déterminer l’importance des tâches

Une fois vos tâches écrites sur un papier, je vous conseille de les organiser par ordre d’importance. Certaines choses prennent beaucoup de temps à faire alors qu’elles ne sont pas très importantes. Si vous n’organisez pas vos tâches par ordre d’importance vous risquez de faire des choses de moindre importance et de ne plus avoir le temps de faire les tâches vraiment importantes.

Pour illustrer cela, je me souviens toujours d’une histoire que j’ai lu dans un livre de développement personnel : L’histoire du professeur et du bocal. C’est l’histoire d’un professeur qui remplit un bocal avec des balles de golf, puis il demande à ses élèves si le bocal est plein. Ils répondent tous que oui, il est bien plein. Le professeur prend alors un récipient rempli de petits cailloux et les verse dans le bocal. Il repose alors la même question aux élèves. Ces derniers affirment encore une fois unanimement que le bocal est plein. Le professeur, avec un sourire, sort cette fois un sac de sable et le verse dans le bocal. Le sable remplit les espaces entre les balles et les cailloux. Il repose alors la question : “Et là, le bocal est-il plein ?” Cette fois les élèves affirment qu’il est bien plein et ont raison.

Quand j’organise ma journée, je repense à cette histoire en me disant que le bocal représente ma journée, que les balles sont mes tâches les plus importantes et doivent être faites en premier. Ensuite viennent les taches un peu moins importantes, qui sont représentées par les cailloux. Et enfin, viennent les choses qui ne sont quasiment pas importantes, représentées par le sable.

Si vous commencez par remplir le bocal avec du sable, vous n’aurez aucune place pour ajouter les balles et les cailloux. Si vous remplissez vos journées de petites tâches peu utiles, vous n’aurez aucune possibilité de faire les choses les plus importantes.

Alors classez les choses que vous devez faire en 3 catégories : Très importantes, importantes, peu importantes. Ensuite, vous pourrez alors organiser votre journée, votre semaine ou votre mois.

Organiser ses semaines grâce à des outils d’organisation

J’ai testé plusieurs outils d’organisation. Je vais vous présenter ceux que je trouve les plus pratiques, comme ça vous pourrez choisir ce qui vous convient le mieux.

Je commence par vous parler de Trello. Le but de Trello est de créer un ou plusieurs tableaux constitués de plusieurs listes. Dans chaque liste vous pouvez ajouter des tâches. Sur chaque tâche, vous pouvez ajouter une étiquette de couleur en fonction du code couleur que vous voulez utilisez. Par exemple, pour moi l’étiquette rouge signifie “urgent”. Personnellement j’ai un tableau pour ma vie personnelle que je vous montre en dessous, et puis ensuite je crée des tableaux pour des projets en groupe pour mon école dans lequel j’invite les membres de mon groupe. L’avantage c’est que vous pouvez partager votre tableau avec plusieurs personnes afin qu’elles y participent aussi. Ça offre une bonne vision des tâches urgentes, commencées, terminées, selon les étiquettes que vous choisissez. J’utilise maintenant Trello avec ma responsable au travail, et depuis le travail est beaucoup mieux organisé !

J’utilise également Paper de Dropbox pour noter mes objectifs du mois ou les choses que je dois faire chaque mois. Je fais différentes catégories pour bien classer mes objectifs sportifs, mes objectifs à l’école, et mes projets perso. Je fais la même chose pour l’année. Avoir mes objectifs de l’année et de chaque mois par écrit me permet de toujours les garder en vue. J’ouvre mes documents très souvent, pour prévoir mes journées et organiser mes semaines. Si je n’écrivais pas tout ça sur Paper je ne saurais pas où aller et je me disperserais dans des choses peu importantes qui ne me permettront jamais d’accomplir mais véritables objectifs.

Un outil que j’aime aussi beaucoup mais que je n’utilise pas tout le temps car cela représente beaucoup de travail dans le visuel : le bullet journal. Je l’ai utilisé pendant plus d’un an pour programmer mes semaines et également pour faire un suivi journalier de mes habitudes. C’est un super outil pour mettre en place des habitudes en faisant un “habits tracker”. Je vous mets quelques images de mon bullet journal mais vous pouvez aussi aller voir des idées sur Pinterest.

J’utilise également Google Calendar pour prévoir mes journées, mes semaines, mes rendez-vous… C’est très pratique car une fois vos tâches planifiées, vous pouvez recevoir des notifications à chaque fois que vous devez commencer une nouvelle tâche.

Je n’utilise pas tous ces outils en même temps, je vous conseille d’en choisir 1 ou 2. En ce moment j’utilise Google Calendar et Trello pour le travail. Et j’utilise Paper de Dropbox et un tableau blanc sur lequel je note simplement ce que j’ai à faire d’important dans la journée.

Faire des bilans

C’est super de prévoir des choses et d’organiser ses journées à l’avance mais il est très important au fur et à mesure de noter ce que vous avez pu faire ou non, et à la fin de la semaine ou du mois, de faire un bilan. Cela permettra de voir si vous aviez bien programmé vos journées ou vos semaines, ou si au contraire vous avez trop surchargé vos journées et vous vous retrouvez avec la moitié des choses inaccomplies. Dans ce cas, il faut trouver la source du problème. Est-ce que vous avez prévu trop de choses qui prennent du temps dans la journée ? Est-ce que vous avez dépensé trop de temps pour des choses peu importantes ? Est-ce que vous avez été distrait(e) par quelque chose et vous avez ainsi perdu beaucoup de temps ? Trouvez le problème et réorganisez-vous autrement s’il le faut.

Les bilans vous permettront aussi d’être fier(e)s de tout ce que vous avez accompli.

Sur Paper par exemple, je mets un ✅ à côté de chaque objectif accompli. Sur Trello j’utilise l’étiquette de couleur verte pour les tâches terminées.

J’espère que cet article vous a été utile et si vous connaissez d’autres méthodes d’organisation vous pouvez me le dire en commentaire ou sur Instagram 😊

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.
Salé

Patates douces farcies, recette savoureuse et healthy

Aujourd’hui je vous partage une recette végétarienne que j’adore : les patates douces farcies. C’est un plat chaud que vous pouvez manger seul ou accompagné avec du riz. Le goût de ce plat est vraiment excellent, et en plus, il est plein de protéines et de légumes !

1ère étape : la cuisson des patates douces

Essayez de choisir des patates douces assez rondes et grosses, ce sera plus facile pour la préparation de ce plat.

Faites préchauffer le four à 180 degrés.

Puis, commencez par rincer les patates douces. Frottez bien les patates sous l’eau.

Ensuite, coupez-les en deux et disposez-les sur une plaque de cuisson. Comme sur la photo ⬇️

Puis mettez-les au four pendant 40 min environ. Pour savoir si elles sont bien cuites, piquez une des patates avec un couteau ou une fourchette. Si c’est tendre, elles sont cuites. Si c’est encore dur, il faut laisser cuire encore un peu.

2ème étape : La préparation de la farce

Pendant que les patates douces sont au four, profitez-en pour préparer la farce. Pour cette recette, je fais la même préparation que pour le chili sin carne.

Commencez par couper 2 poivrons en petits morceaux, puis faites-les cuire dans un wok ou une grande poêle avec un petit peu d’huile d’olive.

Pendant que les poivrons commencent à cuire, couper 1 oignon en petits morceaux puis au bout de 10 minutes, mettez-le à cuire avec les poivrons. Pensez à remuer de temps en temps.

Une fois les poivrons et oignons cuits, ajoutez le haché végétal et une ou deux cuillères à café d’épices de chili.

Enfin, ajoutez la sauce tomate et les haricots rouge.

Laissez cuire encore quelques minutes puis votre farce est prête !

3ème étape : Farcir les patates douces

Un fois, les patates douces cuites. Sortez-les du four. 

Ensuite, avec une fourchette, écrasez un peu le dessus des patates douces pour faire un peu de place pour la farce.

Enfin, ajoutez la farce sur le dessus des patates douces. 

Pour un plat encore plus gourmand, vous pouvez ajouter du cheddar sur le dessus.

4ème étape : Servez et régalez vous !

J’espère que cette recette vous a plu. Partagez-moi vos plats sur Instagram @julialvr en m’identifiant sur la photo ou la story ! J’ai hâte d’avoir vos retours.

Bon appétit et à bientôt pour une prochaine recette ❤️

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.
écologie

6 gestes simples pour préserver la planète

Éviter d’acheter des produits emballés dans du plastique

Le plastique représente un vrai danger pour notre planète. En effet, il s’agit d’une matière qui est très peu dégradable et se recycle plus difficilement. Saviez-vous que le plastique met environ 1000 ans à se dégrader dans la nature ?? Il faut donc éviter au maximum d’acheter des produits emballés dans du plastique et ne surtout pas jeter de plastique dans la nature ! Le plastique est une vraie catastrophe pour l’environnement et pour les animaux. Chaque seconde 100 tonnes de déchets en plastique arrivent dans les mers et les océans. Vous imaginez ? Je vais donc vous donner quelques idées pour réduire votre utilisation de plastique.

La première chose à faire est de ne plus acheter de bouteilles d’eau en plastique. De nos jours, il n’y a plus d’excuse pour ça. Utilisez une carafe plutôt que d’acheter des bouteilles d’eau sera bénéfique pour la planète et pour vous ! Je vous explique… Acheter des bouteilles revient à vous charger pendant les courses, en portant des packs d’eau. C’est encombrant, c’est mauvais pour votre dos et ça vous coûte de l’argent. Pour réduire mes déchets plastiques, j’utilise une carafe de la marque Brita. C’est très pratique. Je la met au frigo quand je veux de l’eau fraîche. Il suffit de la remplir avec de l’eau du robinet et elle la filtre automatiquement. Si vous préférez l’eau pétillante, je vous conseille d’utiliser une machine Sodastream. Ça coûte environ 50€. C’est un investissement au départ mais vous verrez, au final, vous économiserez en arrêtant d’acheter des bouteilles d’eau. Je vous conseille aussi d’utiliser une bouteille isotherme réutilisable pour prendre dans votre sac pendant la journée. Vous pouvez choisir la taille que vous voulez, petite, moyenne ou grande c’est vous qui choisissez ! Il vous suffit de la remplir grâce à la carafe ou directement au robinet avant de partir, et cela vous évite d’acheter des petites bouteilles d’eau. En plus, l’eau reste fraîche toute la journée ! Alors finalement, réduire sa consommation de plastique améliore aussi votre quotidien 😉

Je vous conseille aussi de ne plus utiliser de couvert en plastique mais plutôt des couverts normaux lavables. 

Autre petite astuce : quand vous prenez votre café au travail, n’utilisez pas de gobelet en plastique que vous jetterez 10 minutes plus tard, mais plutôt une tasse qui sera la vôtre et que vous laisserez au travail exprès pour votre pause café. On est très nombreux à faire des pauses café pendant les journées de travail. Vous imaginez le nombre de gobelets en plastique qui sont utilisés ? Pensez aussi à refuser les pailles en plastique quand on vous en propose ! 

Autre chose importante, auquel beaucoup de personnes ne pensent pas… N’utilisez pas de sachets plastiques quand vous faites vos courses. Utilisez plutôt des sacs cabas réutilisables, que vous prendrez à chaque fois que vous ferez vos courses. Pareil quand vous allez faire les boutiques ! Prenez un ou plusieurs sacs en tissu avec vous et refusez que les vendeurs vous mettent vos habits ou autres achats dans un sac plastique. Quand vous faites vos courses, n’oubliez pas de mettre vos légumes dans des sacs en tissu, réutilisables. 

Ce sont des petits gestes simples, mais très bénéfiques pour la planète ! Ce sont des choses à mettre en place progressivement pour adopter un mode de vie plus responsable. Au début, on ne pense pas toujours à prendre les sacs avec nous. Mais ce sont des habitudes à prendre. Par exemple, vous pouvez laisser quelques sacs dans le coffre de votre voiture au cas où un jour, vous oubliiez de les emporter. Si vous avez d’autres astuces pour réduire les déchets plastique, dites le moi en commentaire 🙂

Recycler ses déchets

Recycler ses déchets permet de protéger la nature en économisant les matières premières telles que le pétrole, le bois… Recycler ses déchets est une habitude déjà acquise depuis longtemps pour certains d’entre nous mais je vois encore de nombreuses personnes qui ne prennent pas le temps de trier leurs déchets. Savez-vous ce que signifie le fait de recycler ? Cela consiste à créer de nouveaux produits à partir de nos déchets. Pour pouvoir recycler les déchets, il faut avant tout les trier. 

Au début, mon copain ne triait pas ses déchets car ses parents ne le faisaient pas non plus. Alors, quand on a commencé à vivre ensemble je lui ai appris à trier les déchets. C’est très simple : il suffit de vérifier quand on jette un emballage si celui-ci est recyclable ou non. 

Voici un guide rapide pour vous aider à savoir quels sont les déchets qui se recyclent ou non:

Ceci est un point vert. Présent sur de nombreux emballages.

Ceci est le point vert. Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, le point vert ne signifie pas que l’emballage se recycle ! Cela signifie seulement que la marque de ce produit participe financièrement à la collecte de déchets.

Le symbole à droite représente le Triman. Quand un produit possède ce symbole, cela signifie que l’emballage se recycle et donc qu’il faut procéder au tri. Il vous faut donc déterminer s’il s’agit d’un emballage en verre ou bien en carton ou en plastique.

Parfois vous verrez aussi le symbole suivant, qui vous indique quel emballage se jette dans la poubelle normal et quel emballage se recycle :

Symbole avec marqué "Pensez au tri",  qui indique ce qui se jette et ce qui se recycle.

Il vous suffit alors de suivre les instructions écrites sur l’emballage qui vous indiquent comment trier vos déchets.

La couleur des poubelles peut varier selon les villes mais en règle générale :

– les poubelles avec un couvercle gris sont dédiées aux déchets qui ne se trient pas

– les poubelles avec un couvercle jaune sont pour les emballages en carton, plastique, boîtes de conserves… ATTENTION : les déchets que vous jetez dans cette poubelle doivent être jetés en vrac donc vous ne devez pas les mettre dans un sac plastique.

– les poubelles avec un couvercle vert sont pour le verre mais en général, le verre se jette dans de gros conteneurs proches de chez vous. À vous de les repérer 😉

Vous verrez, vous prendrez vite l’habitude de trier vos déchets !

Économiser de l’eau

Il est très important d’économiser l’eau pour prévenir les sécheresses et les pénuries. Les ressources en eau douce sont très limitées donc même si certains pays ont la chance de posséder de nombreuses sources d’eau douce, cette ressource n’est pas illimitée. Il faut donc la préserver en économisant l’eau au quotidien. Alors bien sûr, je ne vais pas vous dire de boire moins d’eau ! Mais je vais vous donner quelques conseils pour économiser l’eau chaque jour.

La première chose, on le sait tous, c’est d’éviter de prendre des bains et de privilégier les douches. En terme de chiffres, vous allez voir que le choix est vite fait. La douche nécessite entre 40 et 60 litres d’eau tandis que le bain consomme entre 120 et 200 litres d’eau ! Un seul bain serait donc l’équivalent en eau de 4 à 5 douches. Le premier geste à faire pour économiser de l’eau est donc de prendre des douches, mais pas de bain ! D’ailleurs, cela fera également beaucoup de bien à votre compte bancaire, vous verrez !

Le deuxième conseil que je peux vous donner est de couper l’eau quand vous vous brossez les dents, quand vous vous savonnez sous la douche ou quand vous faites la vaisselle. Eh oui, inutile de laisser l’eau couler.

La troisième chose à faire pour économiser de l’eau au quotidien est d’utiliser le lave-vaisselle et le lave-linge uniquement lorsqu’ils sont pleins. 

Enfin, vous pouvez aussi récupérer l’eau de pluie pour arroser vos plantes.

Image de l'océan

Favoriser les produits réutilisables

Pour réduire vos déchets je vous conseille de changer vos habitudes et de remplacer certains produits jetables par des produits réutilisables. Je vais vous faire une petite liste avec des produits réutilisables :

  • Les lingettes démaquillantes réutilisables : il s’agit de morceaux de tissus tout doux pour se démaquiller, qui se lavent à la machine. Je préfère largement utiliser ceci que d’utiliser les cotons démaquillants. C’est beaucoup plus agréable pour le visage.
  • Les cotons-tiges réutilisables : il s’agit d’un coton-tige en silicon qui se nettoie après utilisation au lieu de se jeter.
  • Les pailles réutilisables : Vous pouvez acheter une ou plusieurs pailles en acier que vous pourrez laver après chaque utilisation au lieu d’utiliser des pailles en plastique.
  • Les serviettes hygiénique réutilisable ou la cup menstruelle : Ce sont des produits parfaits pour éviter d’utiliser des protections hygiéniques jetables.
  • Les masques en tissus réutilisables pour remplacer les masques chirurgicaux jetables. Chaque jour on change de masque. Au bout du compte ça fait beaucoup de déchets. Alors autant utiliser des masques lavables pour éviter de devoir sans cesse racheter et jeter des masques.
  • Les sacs pour fruits et légumes en tissu : ça évite de reprendre des sacs à chaque fois qu’on fait les courses et de les jeter au bout d’une utilisation.

Se déplacer en vélo

Depuis 3 ans, je fais mes études dans des grandes villes et je me déplace à vélo. Avant d’habiter à Strasbourg pendant un an, je n’aimais pas faire du vélo, mais dans cette ville j’ai commencé à beaucoup aimer me déplacer à vélo. Je vais vous dire pourquoi.

Premièrement, je n’ai jamais apprécié les transports en commun. Souvent, ça sent mauvais, les gens sont malpolis et/ou de mauvaise humeur, les transports sont souvent bondés… Bref, prendre les transports en commun dès le matin me mettait rarement de bonne humeur. J’ai donc loué un vélo à Strasbourg. J’étais d’ailleurs très étonnée de voir à quel point se déplacer en vélo est économique en comparaison aux transports en commun et à la voiture. 

Chaque matin, je prends mon vélo et je file à la fac ou au travail selon les jours et ça me fait énormément de bien car ça me permet de prendre l’air, de faire du sport, de ne pas être stressée par la circulation sur la route, de ne pas être embêtée par les horaires des transports en commun. En plus, il m’arrive souvent de ne pas avoir le temps ou l’envie de faire du sports à la fin de mes longues journées de travail donc me déplacer en vélo est un moyen pour moi de faire du sport tous les jours, même quand je n’ai pas le temps ! En plus, de tout ça, sachez que dans les grandes villes, se déplacer en vélo est bien plus rapide et bien moins stressant que de prendre la voiture.

J’en viens maintenant à l’aspect écologique. Les transports sont la cause principale de la pollution de l’air en France. La pollution de l’air est la cause de nombreux décès : environ 48 000 en France chaque année. En France, en 2018, seulement 2% de la population se déplace en vélo pour aller au travail. Dans certains pays, comme les Pays-Bas, c’est 30% de la population qui va au travail à vélo. Il y a un réel effort à faire là-dessus car se déplacer en vélo n’est pas une corvée, vous verrez, une fois que vous l’aurez fait une fois vous ne reprendrez pas votre voiture sur les trajets courts. D’ailleurs, saviez-vous que ce sont les trajets les plus courts qui consomment le plus de carburants et qu’ils multiplient la pollution par 4 ? En effet, la voiture étant froide, il lui faut du temps pour chauffer et donc elle consomme beaucoup plus. Étant donné que ce sont les petits trajets qui sont les plus polluants et qui vous coûtent le plus en essence ou en gazole, pourquoi ne pas essayer de faire ces trajets en vélo ? Vous verrez, vous serez plus heureux sans l’énervement que peuvent provoquer les trajets en voiture et vous serez en meilleure forme !

Réduire sa consommation de viande

L’impact sur la planète de la production de viande est terrible. En effet, l’élevage est responsable de plus de 14% des gaz à effet de serre. Un kilo de production de viande bovine provoque une émission de 27 kilos de gaz à effet de serre. Je sais que de nombreuses personnes “adorent” manger de la viande et qu’elles pensent de pas pouvoir s’en passer, mais il faut que chacun réduise sa consommation de viande. Si vous avez peur de manquer de protéine, je vous renvoie à mon article comment devenir végétarien dans lequel j’ai listé de nombreuses sources de protéines d’origine végétale. C’est notre responsabilité à tous de prendre conscience de l’impact négatif énorme de cette production sur notre planète et de faire ce qu’il faut. Je vois de plus en plus de personnes qui deviennent végétariennes ou véganes chaque jour. Je trouve ça très encourageant, car cela montre la prise de conscience actuelle sur le bien-être des animaux et l’écologie. 🌱

J’espère que cet article vous servira à changer quelques petites habitudes pour sauver la planète. Il y a encore beaucoup de choses qui sont possibles pour limiter notre impact négatif sur la planète mais il vaut mieux commencer par de petits gestes avant d’aller plus loin ! 😊  N’hésitez pas à partager cet article pour sensibiliser un maximum de personne.

Si vous avez des questions ou que vous connaissez d’autres gestes pour préserver la planète dites-le-moi en commentaire ⬇️ Vous pouvez aussi me le dire sur Instagram : @julia.lvr

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.
cheveux

Comment faire pousser ses cheveux plus vite ? 5 astuces

Vous êtes nombreuses à vous demander comment faire pousser vos cheveux plus vite et comment avoir de beaux cheveux. Aujourd’hui je vous donne les meilleures astuces pour avoir des cheveux en bonne santé.

Faire des soins pour les cheveux !

Vos cheveux s’abîment constamment quand vous les attachez, quand vous les lissez ou que vous les bouclez ou quand ils sont exposés au soleil… Donc il faut prendre le temps chaque semaine d’appliquer un soin sur vos cheveux. Je vous conseille de le faire une fois par semaine et que cela devienne une habitude, car c’est comme tout, si vos cheveux sont très abîmés, ce n’est pas avec un seul soin qu’ils vont devenir beaux et soyeux d’un coup. Pour avoir de beaux cheveux, il faut s’en occuper régulièrement, pas seulement attendre d’aller chez le coiffeur deux fois par an pour faire un soin. J’ai testé de nombreux soins capillaires et celui qui a vraiment des résultats hallucinants c’est le soin b app keratin. C’est un produit utilisé par les professionnels donc vous ne le trouverait pas en grande surface mais je vous ai mis le lien et vous pouvez aussi le trouver dans des magasins qui vendent des produits cosmétiques de professionnels comme Bleu Libellule par exemple. Je vous conseille donc d’appliquer le masque sur vos cheveux une fois par semaine, après un shampoing, et de le laisser poser 10 minutes. Ensuite il faut le rincer. Mon rituel c’est de me faire mon masque tous les dimanches, car j’ai plus de temps pour m’occuper de moi ce jour-là.

Si vous ne voulez pas acheter de masque et que vous préférez les produits plus naturels je vous conseille autre chose qui fonctionne très bien aussi : faire son masque capillaire soi-même. Je les fais de nombreuses fois, j’adore créer mes propres produits. En général, j’utilise seulement des ingrédients végétaux, comme de l’huile de coco, de la banane ou un avocat, des huiles essentielles… Cela me permet d’obtenir un masque capillaire vegan. Je vous écrirai bientôt un article pour vous partager quelques recettes de masques maison en fonction de votre type de cheveux et de ce que vous souhaitez obtenir (éclaircir ses cheveux, nourrir ses cheveux, leur donner du volume…). Je connais plein d’ingrédients miracles pour les cheveux vous verrez.

L’huile de ricin pour faire pousser les cheveux

Il y a plusieurs année, j’ai testé de mettre de l’huile de ricin dans mes masques pour cheveux faits maison et les résultats sont incroyables ! C’est vraiment l’huile magique qui fait pousser les cheveux et aussi les cils ! Vous pouvez utiliser cette huile dans vos masques faits maison ou l’appliquer à la racine de vos cheveux et la laisser poser plusieurs heures avant de vous laver les cheveux. Vous pouvez également l’utiliser pour faire pousser vos cils. Quand je l’utilise pour mes cils je vois vraiment la différence en une seule utilisation. Je vous partagerai bientôt mes conseils pour avoir de longs cils rapidement et naturellement, et surtout sans y laisser un bras !! J’utilise l’huile de ricin de la marque Natessance.

Adopter une bonne alimentation

Pour avoir de beaux cheveux, il ne suffit de pas de faire des soins, il faut aussi manger correctement ! Afin d’avoir des cheveux plus forts, moins cassants, il faut manger des aliments qui contiennent du fer, de la vitamine C et des protéines. Je vais vous lister quelques ingrédients qui contiennent chacun un des trois éléments en grande quantité.

Pour la vitamine C, je vous conseille de manger des fruits ou des légumes qui sont riches en vitamine C, tels que les kiwis, les fraises, les framboises, les pommes, les oranges, les bananes, les mangues, les poivrons, les brocolis, les épinards, les chou-fleurs et bien d’autres encore ! Ingérer des aliments riches en vitamine C est excellent pour vos cheveux mais aussi pour votre corps de façon général. La vitamine C agit comme un puissant antioxydant et elle facilite l’absorption du fer par votre corps. D’ailleurs, du fer il en faut aussi pour vos cheveux !

Voici une liste d’aliments riches en fer : le soja, les haricots verts, les haricots rouges ou blancs, les lentilles, les pois chiches, le tofu, les épinards, le chocolat noir, les amendes, les raisins secs, les pistaches, le muesli, les olives…

Pour avoir de beaux cheveux, qui poussent vite, il vous faut aussi manger des aliments riches en protéines. J’en ai déjà mentionné certains dans la liste d’aliments riches en fer donc cela signifie qu’ils sont vraiment indispensable pour votre alimentation. Parmi les aliments riches en protéines il y a : les amandes, les cacahuètes, les noix de cajou, les noisettes, les graines de courge, les lentilles, les pois chiches, le soja, le tofu, les haricots verts, blancs et rouges, le quinoa, le maïs, les produits laitiers, les oeufs…Je vous cite uniquement des aliments végétariens, mais pour ceux qui ne le sont pas, il y a également d’autres aliments riches en fer et en protéines.

Éviter de se lisser les cheveux ou de se boucler les cheveux

Quand j’étais au lycée, j’avais l’habitude de me lisser les cheveux 3 fois par semaine, voire plus ! Et sans les protéger de la chaleur en plus. C’est vraiment la pire chose à faire car la chaleur du lisseur ou du boucleur fait énormément de dégâts sur vos cheveux. Maintenant je les laisse sécher naturellement après la douche. Parfois ils ont une ondulation naturelle qui est jolie alors je n’ai pas besoin de les retoucher et sinon, je me suis fixée de ne pas me boucler ou lisser les cheveux plus d’une fois par semaine et de toujours les protéger de la chaleur avec un spray avant d’utiliser mon boucleur ou lisseur. En général, mon astuce c’est de me boucler les cheveux, de garder de belles boucles pendant une journée. Puis le lendemain je les démêle et ça me fait de super jolies ondulations qui tiennent deux ou trois jours. Évitez de vous laver les cheveux tous les jours ou tous les deux jours car plus vous les lavez, plus ils deviennent gras facilement. Personnellement, je suis à deux shampoings par semaine car je suis obligée de les laver régulièrement car je fais beaucoup de sport, mais essayez au maximum d’espacer vos shampoings. Cela vous permettra de ne pas avoir à les coiffer trop souvent et ils seront en meilleur santé. Donc ce il y a 3 choses à retenir pour avoir des cheveux en bonne santé : Réduisez au maximum l’utilisation d’appareils chauffants pour les cheveux, évitez vous laver les cheveux trop souvent et protégez vos cheveux en appliquant un spray avant de les exposer à la chaleur.

En ce qui concerne la coiffure,  je vous conseille aussi vraiment d’éviter au maximum de vous attacher les cheveux si vous voulez avoir de beaux cheveux. En particulier, évitez de vous attacher les cheveux avec des élastiques. Les élastiques à cheveux que l’on a l’habitude d’utiliser vont vraiment casser les cheveux et les abimer donc il vaut mieux les laisser détachés ou utiliser ce genre d’élastiques :

Il y a une coiffure qu’on toute l’habitude de faire à la maison pour être tranquilles avec nos cheveux : le chignon. C’est vraiment la pire coiffure pour vos cheveux avec la couette. Ce sont des coiffures qui abîment beaucoup les cheveux donc je vous conseille de perdre cette mauvaise habitude et de ne plus faire de chignon. Optez plutôt pour des tresses, c’est moins agressif pour vos cheveux.

La cure de levure de bière pour faire pousser ses cheveux

Ma dernière astuce est surement la plus efficace pour faire pousser ses cheveux rapidement. Je vous conseille de faire des cures de levure de bière. Pourquoi la levure de bière fait pousser les cheveux ? C’est très simple, la levure de bière accélère la production de kératine. Or, la kératine constitue 95% de nos cheveux. L’apport en kératine va vous permettre d’avoir des cheveux plus forts et résistants, et donc des cheveux qui poussent plus rapidement. Et oui, pour que vos cheveux poussent, il faut d’abord qu’ils soient en bonne santé. La levure de bière est aussi très riche en protéines et les protéines sont très importantes pour avoir de beaux cheveux en bonne santé. 

Personnellement, je fais une cure de levure de bière par an. Une cure dure 60 jours et cela consiste à prendre un comprimé tous les matins. Faites bien attention à acheter des comprimés assez dosés, car certains sont faiblement dosés et il faut donc en prendre 6 par jours. Je trouve cela très contraignant et j’oublie toujours quelques comprimés donc je préfère prendre ceux qui sont dosés pour être pris une seule fois par jour. Voici ceux que j’achète depuis plusieurs années. Ce sont des comprimés vegan donc adaptés tous et à toutes.

Je vous ai donc fait le récapitulatif des 5 choses les plus efficaces pour avoir des cheveux en bonne santé et pour faire pousser ses cheveux plus vite. Tester mes conseils et envoyez-moi vos photos avant / après sur Instagram @julia.lvr ! Vous pouvez aussi laisser des commentaires pour me dire si ces conseils vous ont plu. ❤️

Veggie

Devenir Végétarien

Hello, j’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui vous êtes de plus en plus nombreux à devenir végétariens ou à essayer de le devenir. Donc, je me suis dit que c’était important pour moi de parler avec vous des difficultés qui peuvent survenir quand on devient végétarien, et de vous donner quelques astuces et conseils qui m’ont moi-même permis de bien vivre ce changement de régime alimentaire.

Pour la petite histoire, je suis Julia, Juju pour les intimes ! J’ai 21 ans et je suis végétarienne depuis l’âge de 6 ans. Autant vous dire que ça n’a pas toujours été facile pour moi non plus, malgré le fait que mes parents étaient très compréhensifs. Je vais vous expliquer tout ça…

Pour commencer, être végétarien(ne), c’est quoi ?

Pour certains d’entre vous cette question peut sembler bête mais nombreuses sont les personnes qui ne savent pas en quoi consiste être végétarien. Vous vous en êtes peut-être déjà aperçus quand vous avez dit à quelqu’un que vous étiez végétarien et qu’il vous a alors gentiment proposé du poisson 😅

Bon alors, concrètement, être végétarien signifie ne pas manger d’animaux. Donc, pas de viande, pas de poulet, pas de poisson, rien qui ait été un animal avant de finir dans l’assiette.

En revanche, les végétariens peuvent manger des oeufs, du beurre, boire du lait d’origine animal, etc. En fait, on peut manger ce qui provient des animaux mais pas les animaux, contrairement au régime végétalien, ou vegan, qui exclut tout produit provenant de l’animal.

Voilà ce qu’est le régime végétarien, dans les grandes lignes.

Alors bien sûr il n’y a pas de Loi du Végétarisme ! Par exemple, moi je ne supporte pas le lait d’origine animal, donc je le remplace toujours pas des laits végétaux. Chacun est libre de s’adapter comme il le souhaite.

Pourquoi devenir végétarien ?

On a tous nos raisons pour devenir végétariens. Ça peut être parce que l’on ne supporte pas la cruauté animale, la façon dont on traite les animaux pour produire de la viande. Mais ce peut aussi être pour l’environnement : et oui, la production de viande est extrêmement polluante et gourmande en eau. On peut également devenir végétarien pour des raisons de santé ou de goût. Ce sont toutes d’excellentes raisons et je vais vous donner la mienne, car c’est vrai que pour décider de ne pas manger de viande ni de poisson à l’âge de 6 ans, c’est que j’avais une bonne raison. 

Quand j’étais petite je mangeais un peu de tout, viandes et poissons compris. Mes parents n’étaient pas végétariens donc je mangeais ce qu’on me donnait et ce que j’aimais, sans vraiment réfléchir. Jusqu’au moment, où j’ai commencé à poser des question, vers l’âge de 6 ans, sur la nourriture qu’on me donnait. Par exemple, j’adorais le jambon et les saucisses. Alors un jour que je mangeais du jambon pendant un repas, je me souviens avoir demandé à mes parents ce que c’était réellement. Effectivement, quand on mange de la viande, ça ne se voit pas du tout à l’aspect que ce morceau provenait d’un vrai animal vivant avant. Donc mes parents m’ont répondu “C’est du cochon”. Comment vous dire…. J’étais juste très choquée. 

Pour moi, même si j’adorais le goût, c’était inconcevable de manger un animal. J’aimais tellement, et j’aime toujours énormément, tous les animaux qui existent que même en étant toute petite je me suis dit que ce n’était pas “normal” de manger un animal. Ça me paraissait totalement barbare. Donc à partir de ce moment, j’ai commencé à demander à chaque repas ce qu’on me servait à table, pour savoir si c’était un animal. Et j’ai complètement arrêté de manger de la viande ou du poisson, alors que j’adorais ça. Je suis une personne très sensible, j’arrive à ressentir les émotions des autres, et c’est pour ça que je me sens très proche des personnes et des animaux. 

Voilà comment je suis devenue végétarienne ! D’ailleurs, en grandissant, j’étais encore plus contente de ne pas manger de viande quand j’ai appris l’impact négatif qu’avait la production de viande sur la planète, et que les méthodes pour la production de viande sont redoutables pour ces pauvres animaux innocents.

Devenir végétarien peut parfois être difficile…

Nombreuses sont les personnes qui ont du mal à devenir végétariennes. 

Il y a beaucoup de difficultés qui peuvent survenir lorsqu’on devient végétarien. Je vais parler de quelques unes de ces difficultés mais si vous en rencontrez d’autres, ou que vous avez envie de parler des suivantes avec quelqu’un, vous pouvez me contacter sur Instagram. Je serai très contente de pouvoir vous aider.

La première difficulté peut être que votre famille n’accepte pas votre choix. Dans cette situation, si vous vivez chez vos parents, cela peut être très compliqué de manger végétarien quand aucun membre de votre famille n’est végétarien et que personne ne comprend votre choix. Certains parents ne l’acceptent pas car c’est contraignant pour eux, d’autres ne l’acceptent pas car ils ont peur que vous ayez des carences. Le conseil que je peux vous donner est de ne pas vous énerver contre eux, d’essayer de comprendre pour quelle raison ils n’acceptent pas votre choix, afin de pouvoir leur expliquer vos raisons, de façon à ce qu’ils arrivent à vous comprendre. Ne vous forcez pas à manger de la viande contre votre volonté. Je sais à quel point cela peut-être écoeurant. J’ai eu de la chance d’avoir des parents compréhensifs, car ma mère a été végétarienne pendant 15 ans, avant de m’avoir. Mais je sais que tout le monde n’a pas cette chance, et je vous conseille d’être patients. Si vos parents ne veulent pas faire un repas spécial pour vous, apprenez à cuisiner ! On peut toujours trouver une solution. Je vais d’ailleurs vous partager plein de recettes végétariennes à tomber par terre ! 🤤 😋 

La deuxième difficulté que j’entend très souvent c’est “J’aime trop la viande pour devenir végétarien”. Sachez que vous êtes très nombreux à vouloir arrêter de manger de la viande mais à ne pas y arriver car vous aimez trop ça. C’est pour cette raison que de nombreux produits alimentaires veggie ont été créés pour ressembler parfaitement à de la viande. Que ce soit au niveau du goût, de l’aspect ou de la texture, la ressemblance est hallucinante ! Difficile de croire que ce sont des produits végétaux, mais c’est pourtant bien le cas ! Rendez-vous au rayon bio de chaque grande surface, vous y trouverez votre bonheur. Je vous conseille par exemple la marque Herta, qui produit de nombreuses alternatives de ce genre. Si vous êtes fans de viande, vous allez adorer ! Je vous ferai bientôt un Top 10 des produits végétaux pour remplacer la viande.

Pour certains, devenir végétarien est trop radical alors l’astuce c’est de commencer à vous habituez en limitant vos repas comportant de la viande chaque semaine. Par exemple, vous pouvez vous dire que telle semaine vous ne mangerez pas de viande plus de 5 fois. Puis, vous réduisez ce nombre quand vous vous sentez prêts. On appelle cela un régime flexitarien. Cela consiste à manger de la viande occasionnellement, mais pas à chaque repas.

La dernière difficulté que je vais aborder est la suivante : devenir végétarien quand on n’aime pas les légumes. Cette difficulté je la connais très bien car pendant des années je n’aimais pas du tout le goût des légumes. J’ai plusieurs choses à vous dire à propos de ça, et bien sûr il existe des solutions à ce problème. Premièrement, il faut savoir que les légumes sont importants, que l’on suive un régime végétarien ou non. Ils ont de nombreux bénéfices, et constituent un apport non négligeable en fibres et en vitamines. Donc je vous conseille fortement de ne pas faire une croix dessus. Cependant, si vous n’aimez pas en manger, j’ai la solution pour vous : Préparez des plats que vous aimez, et qui peuvent être à base de viande normalement, mais remplacez la viande par des légumes bien cuisinés. Un exemple de recette de ce genre que j’aime beaucoup : Les lasagnes végétariennes. Je vous donnerai très bientôt ma recette. Vous allez adorer 😍 En ajoutant quelques légumes de temps en temps à des plats que vous aimez, vous allez commencer à manger régulièrement des légumes sans vraiment vous en rendre compte. Manger des légumes bien cuisinés et manger de légumes sans rien pour accompagner ce n’est pas du tout la même chose, ni le même goût. Amusez-vous à transformer des recettes à base de viande en la remplaçant par un ou plusieurs légumes et identifiez moi sur Instagram @julia.lvr ! J’ai hâte de voir vos petits plats faits maison ! 🥰

Et si VRAIMENT, vous n’aimez pas les légumes, mangez au moins des fruits ! Ça comblera votre besoin en fibres et en vitamines 😉

Voilà, j’espère que cet article vous aura aidé et si vous avez d’autres questions, ou d’autres sujets que vous aimeriez que j’aborde avec vous, vous pouvez me parler à tout moment sur Instagram ou sur Facebook.

Si mes conseils vous ont aidés, partagez cet article sur vos réseaux pour aider plus de personnes à devenir végétariennes. 🌱

Je vous fais plein de bisous ❤️